Rechercher
  • kfatoumata

Extrait du roman 'Mirages'

« La vie misérable qu’il vivait maintenant à Tefal, après avoir traversé toutes ces péripéties n’était pas du tout celle qu’il avait imaginée. La misère de l’Europe était pire que celle de l’Afrique puisqu’elle était non seulement pauvre en moyen mais plus que pauvre en humanité. Une misère aussi glaciale que la température environnante, chargée d’incompréhension, de faim, de soif, manquant totalement de chaleur humaine. Tout n’y était que façade, ces belles lumières, ces beaux bâtiments, ces routes impeccablement tracées, ces magasins remplis de tout sauf de l’essentiel, la charité, l’amour, le sens du partage, la reconnaissance de l’autre à défaut de sa connaissance. Au tréfonds des âmes, même des plus riches, il n’y avait que la misère d’une vision individualiste et égoïste, chacun pour soi. » ...

« Il avait traversé désert et mer, avec en bandoulière, l’espoir de rejoindre l’eldorado. Il avait souffert et trimé chaque seconde depuis qu’il avait quitté Dyr et maintenant il ne voulait qu’une seule chose, retourner d’où il était venu et travailler d’arrache-pied cette terre aride pour en sortir des fruits, des céréales, des légumes et au delà des ces récoltes jouir de la reconnaissance des siens, bénéficier d’un réseau social et avoir la satisfaction d’être un humain reconnu et respecté comme tel. »


Fatoumata KANE - extrait du roman ´Mirages’ paru en 2008 aux éditions le manuscrit, réédité en 2017 par l’OIM et en 2019 par les éditions Lakalita.


Prix Littéraire International Indépendant en 2015 https://fr.orizzonteatlantico.it/premio-letterario

0 vue

ME SUIVRE

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic

© 2019 FKANE. Créé avec Wix.com